Tableau des résultats

L'importance de bien terminer la saison

Par SSHL-samedi 07 Juil 2018

L’été se réchauffe de plus en plus. Les matchs augmentent en intensité avec les séries éliminatoires qui cognent à la porte. Il ne reste plus que 2 matchs à la saison régulière et malgré que AutomobileEnDirect.com et les Warriors sont pratiquement assurés de terminer dans le haut du classement, ça ne veut pas dire que les séries seront prévisibles pour autant.

Comme on a pu observer durant les dernières semaines, les 4 équipes peuvent rivaliser ensembles. Bien sûr, il y a des favoris. Mais comme durant la saison d’hiver, il y a aussi des équipes cendrillon, des équipes qui ont faim. Chaque match d’ici la fin du calendrier régulier servira à la préparation et à commencer les séries avec le plus de momentum possible. Ensuite, c’est une toute autre histoire qui débutera.

Du côté des prouesses individuelles cette saison, il y a quelques joueurs qui ont surpris, d’autres qui ne répondent pas aux attentes. Parmi les surprises, on y retrouve Jeremy Turcotte qui trône au sommet des marqueurs avec 26 points. Le rapide attaquant en est seulement à sa deuxième saison dans la SSHL mais il semble avoir élevé son jeu d’un cran ces derniers mois. Chez les Motherpuckers, Jean-Phylippe Ayotte mène l’équipe au chapitre des points avec 12 points en 8 match, un sommet personnel. Les Motherpuckers sont sans doute la déception cette saison, car sur papier, il s’agit d’une excellente équipe. Heureusement, la chimie semble finalement vouloir s’installer, juste à temps pour les séries !

Les Habs connaissent une saison en dents de scie, un peu comme l’été dernier. L’instabilité de l’alignement n’aide certainement pas, mais on remarque que leurs meilleures performances s’améliorent lorsque les joueurs avec un “C” et un “A” sur leur chandails sont sur la glace. D’ailleurs, le capitaine Simon Dépatie est plus efficace que jamais avec 18 points en seulement 7 matchs. Ce qui est sa meilleure moyenne de points par match en carrière. Du côté des Warriors, il n’y a pas vraiment de surprises ou de déceptions, mise à part que les succès et les ratés passent pas la défensive de première classe qui se trouve à leur ligne bleue. Un bon match de leur part leur donne une sérieuse option sur la victoire, tandis qu’un mauvais match garanti presque le contraire. Heureusement pour ces derniers, c’est plus souvent le premier cas de figure qui se pointe le bout du nez.

Il ne reste que deux matchs, mais ce sont deux matchs qui pourraient faire toute la différence dans la préparation pour les séries éliminatoires.

 

CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER UN NOUVEL ARTICLE ET OBTENEZ UN RABAIS SUR VOTRE SAISON !