Tableau des résultats

Draft d'expansion des Samurai Brothers

Par Thierry Gilker-jeudi 16 Juin 2022

Les Samurai Brothers, une équipe d’expansion, a terminé son repêchage à la suite de son inclusion dans la ligue SSHL.

Il y avait de grands talents à choisir et malheureusement, pas assez de places pour tous. L’équipe avait officialisé le matin même la nomination de Thierry Gilker à titre d’entraîneur-chef.

Ainsi débute le repêchage avec un choix évident, Rafaël Vaillancourt. Un ailier droit comparable à Brady Tkachuk pour sa force autour du filet adverse et le long des rampes. Il possède également un puissant tir qui mystifie les gardiens adverses.

Aussitôt repêchés, les journalistes se sont précipités pour lui poser des questions, en voici quelques-unes;
– Premier choix au total. Comment vous vous sentez?

– Je me sens honoré de porter le chandail des Samurai Brothers pour une deuxième année consécutive. Merci au DG ainsi qu’à toute l’organisation pour le vote de confiance.

– Est-ce une pression supplémentaire d’être choisi le premier au total ?

– Non, je crois que la bonne décision a été prise. Je vais travailler fort dans la saison morte pour arriver prêt au camp d’entraînement.

Il est clair que le joueur est confiant de son jeu.
Ensuite, les Samurai Brothers ont sélectionné un autre attaquant; Dominic Longtin. Un joueur comparable à Nathan MacKinnon, ayant une explosion surprenante et des mains rapides.

En entrevue, ce deuxième choix au total promet de continuer à s’entraîner quatre fois par semaine et de jouer une partie hebdomadairement.
Malgré le grand nombre de joueurs repêchés, M. Longtin n’a pas peur d’être envoyé au club affilié.
« Je suis un joueur très performant avec aucune inquiétude. J’amène un aspect offensif à mon équipe. »
Il veut amener « un impact positif, beaucoup de jeux offensifs, de la vitesse et surtout aider le plus possible [l’équipe.] »

Le troisième choix des Samurai Brothers est Guillaume Painchaud. Un élément important du club pour sa polyvalence à l’attaque et à la défense. D’ailleurs, il peut être comparé à Charlie McAvoy ou Brayden Point dépendamment de la position qu’il est employé.
En entrevue, il a admis aimer « la culture familiale des Samurai Brothers. » Il a même identifié « que de retrouver les Gilker [lui] fait chaud au cœur. »

Pour une équipe qui veut viser les grands honneurs dès cette année, elle leur faut un gardien de taille. Ainsi, l’équipe a sélection au quatrième rang, Alix-Xavier Mercier. Un gardien comparable à Carey Price pour son style et son efficacité entre les poteaux.

En entrevue, on lui a demandé ce qu’il pensait de la direction que voulaient prendre les Samurai Brothers en voulant s’emparer du titre de la SSHL. Il a répondu: « Si la direction garde son béret. On est parti pour la gloire! » Ce qui un peu farfelu, mais la suite l’est tout autant aux autres questions;
– Quel impact penses-tu avoir pour l’équipe?

– Apporter une assurance et offrir la quiétude d’esprit

– L’équipe a repêché énormément de joueurs. Es-tu inquiet d’être envoyé à l’équipe affiliée, les Ninjas Brothers?

– Le vent m’apporte où je dois aller! Et la performance va me suivre. Donc je ne suis pas inquiet.

Des commentaires nonchalants à la Carey Price.

Au cinquième choix, les Samurai Brothers ont sélectionné Mathieu Juneau. Ce défenseur dynamique a un style similaire à Ivan Provorov.

Lorsque questionné sur sa préparation en vue du draft, lui qui n’était même pas sur le top 15 de la Centrale de la Ligue, il a répondu : « Ça veut dire quoi top 15 de la centrale? » avant de partir régler une histoire de piscine dans sa nouvelle demeure près de l’équipe.

Au sixième choix, l’équipe a fait toute une surprise en sélectionnant Georges Laraque. Georges est un excellent joueur capable de jeter et même de demander à des équipes de le signer pour démolir des joueurs.

Au septième choix, les Samurai Brothers ont sélectionné Andy Gilker. Un joueur du style de Jamie Benn avec son lancer foudroyant et son jeu physique.
Contrairement aux autres joueurs, Andy a évité les journalistes.

À la huitième sélection, l’équipe a choisi Jérémi Rousseau, un joueur de la trempe de Patrice Bergeron. Toutefois, le joueur ne pensait pas être sélectionné et il s’est organisé un voyage en Italie.
Son jeu défensif est irréprochable et celui-ci peut enfiler quelques buts au passage.

Au neuvième choix, les Samurai Brothers ont sélectionné l’attaquant Olivier Coutu. Celui-ci est comparable à un certain T.J. Oshie avec ses mains magiques et son lancer digne des ligues majeures.
En entrevue, Coutu a mentionné être content que Longtin soit dans l’équipe. Il semblait encouragé par les ambitions du club, soit de gagner les grands honneurs. Il a comme objectif d’augmenter sa puissance, grâce à un retour à l’entrainement.

À la dixième sélection, l’équipe a fait un choix différent. Ils ont pris un joueur qui faisait la navette entre les Samurai Brothers et les Ninjas Brothers (le club affilié). En effet, la formation a choisi Christopher Doolan, un joueur polyvalent comparable à Brent Burns.
Avant le repêchage, on lui a demandé s’il croyait être sélectionné. Il a répondu : « J’espère, sinon je vais travailler encore plus fort faire l’équipe l’an prochain. »
Doolan croit « pouvoir apporter de la vitesse et de l’énergie [à l’équipe.] » Il est content des plans de l’équipe de vouloir faire leur preuve dès la première saison.

Au onzième choix, les Samurai Brothers ont affirmé qu’il sera un assistant capitaine. L’équipe a choisi Francis Gilker, un défenseur comparable à Adam Pelech, le meilleur défenseur défensif de la cuvée.
En entrevue, il promet fournir des gourdes froides toute la saison. Au sujet de la direction du club de gagner dès la première année, Francis a répondu ceci: « L’important c’est de s’amuser… pis c’est plus le ”fun” de gagner ». Ce qui en dit long sur son désir de vaincre.

Au douzième et dernier choix, les Samurai Brothers ont sélectionné Julien Vaillancourt. Cet attaquant est comparé à Matthew Tkachuk par son jeu physique, son lancer et sa domination autour du filet adverse.
Impossible de lui poser des questions en entrevue, le joueur est parti en forêt, puisqu’il trouvait l’attente interminable. Toutefois, il a fait un vidéo remerciant l’organisation de sa sélection. Il affirme qu’il va rendre de grands services à l’organisation et à ses coéquipiers.

Le Directeur général et entraîneur est satisfait de ses choix. Il a hâte que tout se mette en branle.